Le Conseil Municipal de Plailly, à l’unanimité, a donné un avis défavorable à la demande formulée par la Société GREENFIELD (lire notre article précédent sur le sujet). L’APEPP salue ce vote des élus.

délibération CM Plailly GREENFIELD

Cependant, l’enquête publique visant l’autorisation d’étendre le périmètre d’épandage du Calcifield de la Société GREENFIELD est en cours depuis le 4 novembre et se terminera le 4 décembre 2015. Voici l’arrêté préfectoral ordonnant l’ouverture de cette enquête et qui concerne directement PLAILLY.

Vous avez la possibilité de consulter l’étude d’impact et l’avis de l’autorité environnementale dans plusieurs Mairies, notamment celles d’Ermenonville et de Senlis. Vous pouvez également retrouver ces documents en ligne en cliquant sur le lien suivant :

http://www.aisne.gouv.fr/Politiques-publiques/Enquetes-publiques/SAS-GREENFIELD-Commune-de-Chateau-Thierry#

IMPORTANT :

UNE PERMANENCE DE LA COMMISSION D’ENQUETE AURA LIEU A LA MAIRIE D’ERMENONVILLE, CE SAMEDI 14 NOVEMBRE, DE 9H00 A 12H00,

ET EGALEMENT A LA MAIRIE DE SENLIS, LE VENDREDI 27 NOVEMBRE, DE 9H00 A 12H00.

Vous avez la possibilité d’adresser vos « appréciations, suggestions et contre propositions » par lettre au Président de la commission d’enquête (M. Jean-Yves MAINECOURT), à la Mairie de BRAINE, dans l’Aisne, siège de l’enquête.

Vous pouvez également adresser vos remarques par voie électronique, à l’adresse ddt-env-icpe@aisne.gouv.fr en précisant dans l’objet de votre email « autorisation – enquête publique – SAS GREENFIELD » (vos observations doivent être transmises avant la fin de l’enquête publique, soit avant le 4 décembre 2015).

Enfin, sachez que le Président de la commission d’enquête peut auditionner toute personne qui en fait la demande pour compléter son information sur le projet de la Société GREENFIELD.

Par ailleurs, il est également possible que soit organisée une réunion d’information et d’échange avec le public. Considérant les impacts sur l’environnement que pourraient avoir l’extension du périmètre d’épandage du Calcifield de la Société GREENFIELD, il serait tout à fait nécessaire qu’une telle réunion soit organisée.

NUISANCES OLFACTIVES

Rappelons qu’un rapport de l’inspection des installations classées daté du 23 janvier 2009 indiquait :

NUISANCES OLFACTIVES GREENFIELD

« La papeterie GREENFIELD émet des odeurs, qui sont à l’origine de plaintes d’origines diverses.

Ainsi, la mairie de Château-Thierry a communiqué à la DRIRE par courrier du 21/11/2008, une pétition contre les odeurs de GREENFIELD signée par 239 personnes.

Par ailleurs, en 2008, l’inspection des installations classées a été destinataire d’un courrier du SISAT Sud Aisne (service Interprofessionnel de Santé au Travail), qui indique qu’une entreprise sur Château-Thierry, non nommée, s’inquiète des rejets atmosphériques de fumés blanchâtres à odeur nauséabonde venant de GREENFIELD.

Un particulier habitant Château-Thierry, M. Delaitre, a également indiqué avoir constaté en ouvrant la fenêtre une forte odeur de sulfure d’hydrogène qui piquait le nez et les yeux. Ce fut notamment le cas les 2 et 3 août 2008.

Ces plaintes ont été largement évoquées lors du dernier Comité de Suivi GREENFIELD du 13/11/08, réunissant exploitant, Etat, collectivités locales et associations de protection de l’environnement. »

NON RESPECT DU PERIMETRE D’EPANDAGE

Le 29 septembre 2006, le Préfet de l’Oise et le Préfet de l’Aisne cosignaient un arrêté de mise en demeure imposant à GREENFIELD de respecter le périmètre d’épandage initialement prévu. Il semblerait en effet que la Société n’ait pas respecté le périmètre d’épandage qui lui avait été assigné. Les références liminaires figurant dans l’arrêté de mise en demeure sont en ce sens particulièrement éloquentes :

mise en demeure GREENFIELD pour non respect du périmètre d'épandage

L’arrêté indique donc expressément qu’il existe un risque de contamination des sols et une pollution des eaux souterraines et superficielles.

Dès à présent, l’APEPP vous invite donc toutes et tous à participer à l’enquête publique pour faire part de votre refus de voir étendu le périmètre d’épandage du Calcified de la Société GREENFIELD.