L’association pour la préservation de l’environnement et du patrimoine de Plailly vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année, et avant tout, une bonne santé pour vous et vos proches. Nous tenons également à vous remercier pour tous les messages de soutien que vous nous avez adressés, et qui nous motivent à poursuivre nos démarches !

L’année 2020 a été marquée par une crise sanitaire sans précédent…

Néanmoins, le confinement a offert à la nature, aux animaux des bois et des forêts, un temps de répit

Le confinement a également entraîné une réduction considérable de la circulation dans Plailly, en particulier des poids-lourds, nous permettant ainsi d’apprécier le calme retrouvé dans notre village.

Cette qualité de vie paisible pourrait « devenir la normale », si la demande d’interdiction de la traversée des poids-lourds de plus de 3,5 tonnes (hors desserte locale), portée par la Mairie et par l’APEPP, aboutissait enfin.

Pour appuyer cette demande auprès des instances préfectorales, une étude a été réalisée le 6 octobre 2020 par la société ISR (Ingénierie Sécurité Routière), l’APAVE et la Gendarmerie, en lien avec les services du Département de l’Oise.

Elle avait pour but :

  • de mesurer le nombre de véhicules par jour ;
  • d’identifier les origines/destinations des camions ;
  • de mesurer les nuisances engendrées par les camions (bruit, pollution, vibrations) ;
  • de proposer un ou des itinéraires de contournement, en évaluant l’impact sur les temps de parcours.


Cette étude a permis de montrer que :

  • 155 camions ont pu être contrôlés sur une journée, dont 126 pourraient éviter Plailly en prenant un autre itinéraire (soit 88 % des poids-lourds) ;
  • les pics constatés en ce qui concerne les mesures de bruit, pollution et vibrations, sont bien liés au passage des camions ; l’étude précise même que « les niveaux de pollution relevés sont du même ordre que ceux relevés sur l’avenue des Champs-Elysées (même période et conditions climatiques similaires) » !

Ces résultats « officiels » confortent les éléments que l’APEPP avait préparés et le dossier qui avait été présenté au sous-préfet de l’Oise et aux parlementaires, lors d’une réunion tenue en juin 2018 à la sous-préfecture de Senlis.

Les maires des cinq communes concernées (Ermenonville, Ver-sur-Launette, Mortefontaine, Plailly et Saint-Witz) doivent se réunir ce mois-ci pour donner une suite à cette étude, et demander à nouveau à la préfète de l’Oise de prendre un arrêté d’interdiction des véhicules de plus de 3,5 tonnes dans le village.

Affaire à suivre !