L’article ici repris est tiré de l’édition du 24 avril 2019 de Sud’Oise Hebdo.

Ce dramatique accident survenu à proximité de Creil nous rappelle que les poids-lourds n’ont pas leur place au cœur des villages, quelque soit leur gabarit, et que les exceptions de trafic autorisé pour « desserte locale » ne sont pas sans risque, même à faible allure (le camion redémarrait)…

C’est la deuxième fois en moins d’un an qu’un poids-lourds tue un piéton dans le Sud de l’Oise. Le 4 mai 2018, à Pont-Sainte-Maxence, une octogénaire perdait la vie au sortir d’une boulangerie.

cliquez sur l’image pour lire l’article

Nous reprenons ci-dessous un extrait de notre article du 15 mai 2018, dont le contenu demeure plus que jamais d’actualité, un an après le vote à l’unanimité d’une délibération autorisant Monsieur le Maire à déposer auprès des services de l’Etat  une  demande  d’interdiction  de  passage  des  poids  lourds  de  plus  de  3,5  T  en  traversée  du village, sauf desserte locale.

« Un tel accident pourrait également survenir à Plailly.

Le village étant traversé à longueur de journée par les poids-lourds, les piétons qui empruntent les trottoirs étroits de Plailly sont exposés au même risque d’accident.

Que ce soit pour fréquenter les commerces du village (boulangeries, supérette, bureau de tabac, fleuriste…) et les restaurants, aller à l’école ou à la bibliothèque, ou bien encore se rendre à l’EHPAD ou en Mairie, les piétons (parmi lesquels des enfants et des personnes âgées) doivent redoubler de vigilance au passage des camions – en particulier quand ces derniers ne respectent pas les limitations de vitesse ou chevauchent les trottoirs…

Ce risque perdurera tant que les camions circuleront dans Plailly, dont les rues ne sont pas adaptées au gabarit des poids-lourds (voies étroites, virages à visibilité réduite, chaussée endommagée…), ni à la conduite dangereuse de certains d’entre eux.

… les piétons de Saint-Witz et Mortefontaine sont pareillement concernés !

Pourtant, ce risque d’accident de la circulation entre poids-lourds et piétons serait considérablement réduit si les camions empruntaient l’itinéraire de substitution accessible dès aujourd’hui ! »